Nuit des étoiles 2014 – Galilée

Nuit des étoiles 2014 – Galilée

Cela s’est passé le samedi 2 août, au soir.

Comme tous les ans, la section « Sciences et Techniques » de l’ASLF a participé à cette grande manifestation soutenue principalement par l’Association Française d’Astronomie, le ministère de l’Education, le CNRS et le CNES.

Les organisateurs s’attachent à proposer chaque année une manifestation gratuite, ouverte à tous, dans l’esprit d’un partage des connaissances et d’une découverte du ciel pour tous. Mais cette fois, cette soirée était très particulière à Ferrières. En effet, si les autres sites (environ 400, en France) sont organisés par des clubs d’astronomie, le club de Ferrières est plus orienté vers les sciences et les techniques. Alors, à la place de la traditionnelle conférence suivie d’observations de la voûte céleste, nous avons assisté à un magnifique « Sons et Lumières » avec en fond, la façade du Château de la Folie. Le spectacle, qui a duré une heure, a permis de faire revivre Galilée, un savant astronome italien du XVIIème dont l’œuvre a bousculé les croyances. Ce personnage hors du commun est considéré par les scientifiques comme le pionnier des sciences modernes, au même titre que Newton et Einstein.

Les éclairages ont permis de mettre en valeur les scènes qui passaient d’une fenêtre à une autre. De nombreux effets spéciaux, informatiques ou trucages secrets, ont donné un air magique à cette présentation qui restera un excellent souvenir aux 160 personnes venues applaudir les 15 membres du club. Marie-Christine était chargée de réaliser les divers costumes. En tout, 40 m2 de scène (dont une partie prêtée par le comité des fêtes), 2 vidéo-projecteurs, 2 ordinateurs et 8 projecteurs de lumière… pour mettre en images la bande sonore qui avait été préalablement composée. Le temps pluvieux n’a pas permis aux acteurs de peaufiner les répétitions. Heureusement, le ciel s’est éclairci juste au moment du spectacle.

 

Le pape Urbain VIII ainsi que les cardinaux tentent de mettre en défaut les hypothèses de Galilée.

Le pape Urbain VIII ainsi que les cardinaux tentent de mettre en défaut les hypothèses de Galilée.

 

Au moment de son procès, Galilée et son disciple proposent une explication du système de Copernic.

Au moment de son procès, Galilée et son disciple proposent une explication du système de Copernic.

 

468 ad